RESIDENCE DE LA MORT

16,66 

“Nous nous traĂźnons sur un sol d’argile dĂ©trempĂ©, épouvantĂ©s et au bout de nos forces. Nous approchons de nos nouvelles tombes, c’est ainsi que nous avons appelĂ© nos nouveaux logements. Avant d’arriver au nouvel endroit, à peine avions-nous aspirĂ© une bouffĂ©e d’air que quelques-uns d’entre nous avaient reçu des coups de matraques sur la tĂȘte. Le sang coulait des tĂȘtes blessĂ©es ou des visages écorchĂ©s. C’est le premier accueil destinĂ© aux nouveaux arrivĂ©s. Tous sont abasourdis, ils regardent de tous les cĂŽtĂ©s oĂč ils ont étĂ© amenĂ©s. On nous informe assitĂŽt que nous avons un exemple de vie du camp. Ici, la discipline est de fer. Ici, nous sommes dans un camp d’extermination. C’est une ßle morte. L’homme n’y vient pas pour y vivre, mais pour y trouver tĂŽt ou tard la mort. Ici, la vie ne trouve pas sa place. C’est la rĂ©sidence de la mort…”

Manuscrit d’un prisonnier juif, ZaƂmen Gradowski, retrouvĂ© aprĂ©s la libĂ©ration, sur le site de l’ancien camp.

20 in stock

Category: Tag:

Description

L’album du camp de concentration d’Auschwitz. Il contient Ă  la fois des documents d’archives des annĂ©es du fonctionnement du camp, ainsi que des photographies contemporaines qui prĂ©sentent les vestiges du camp.

Les matĂ©riaux d’archives sous la forme de documents et de photographies proviennent principalement des collections du MusĂ©e d’État d’Auschwitz-Birkenau qui, aprĂšs la guerre a pris en charge la conservation des preuves des crimes des nazis et la commĂ©moration du martyre et de la mort de leurs victimes. Il montre le territoire de l’ancien camp et les bĂątiments des annĂ©es 1940-1945, et – ce qui est plus important – le destin des dĂ©portĂ©s Ă  Auschwitz. Tant ceux qui ont Ă©tĂ© tuĂ©s dans les chambres Ă  gaz immĂ©diatement aprĂšs leur arrivĂ©e ainsi que les personnes condamnĂ©es au travail forcĂ© et Ă  la mort dans le camp de concentration.

Les photographies contemporaines sont l’Ɠuvre d’Adam Bujak, artiste renommĂ©, qui, depuis des annĂ©es, fait partie des plus grands photographes polonais. Elles reprĂ©sentent l’aspect actuel du territoire de l’ancien camp qui se trouve dans les limites du MusĂ©e. Elles montrent les vestiges du camp, les uns conservĂ©s dans leur Ă©tat original, les autres sous forme de ruines, ainsi que les preuves et les traces du crime d’un systĂšme totalitaire inhumain. Elles fournissent la preuve de ce qui est le plus important et ce qui distingue le MusĂ©e d’autres institutions similaires dans le monde : le territoire original oĂč le plus grand crime du XXe siĂšcle a Ă©tĂ© commis – la Shoah. « La terre oĂč les morts sont les plus prĂ©sents », comme l’avait dĂ©crit Henry Moore, cĂ©lĂšbre sculpteur anglais.

Le matĂ©riel iconographique prĂ©sentĂ© dans l’album est complĂ©tĂ© par des extraits de textes Ă©crits secrĂštement, principalement par des prisonniers au cours de leur emprisonnement Ă  Auschwitz. Certains de ces textes ont Ă©tĂ© enfouis dans le camp et retrouvĂ©s aprĂšs la guerre, certains, sous la forme de messages ou de rapports secrets ont Ă©tĂ© clandestinement transfĂ©rĂ©s en dehors du camp, mĂȘme pendant son fonctionnement. Certains extraits de textes proviennent des relations, des rapports et des mĂ©moires, Ă©crits par les prisonniers aprĂšs leur Ă©vasion du camp. L’album contient Ă©galement les descriptions des scĂšnes et des Ă©vĂ©nements qui ne pouvaient ĂȘtre vus et transmis que par les bourreaux, c’est-Ă -dire les membres de l’équipe SS du camp. Ils proviennent de leurs mĂ©moires Ă©crits immĂ©diatement aprĂšs la guerre, quand ils Ă©taient placĂ©s dans des camps d’internement ou dans des prisons.

Additional information

Weight 1.05 kg